Ain Sefra Index du Forum
Ain Sefra
Forum de tous les safraoua
Répondre au sujet
Ahmed Khettaoui
chami


En ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 3 160
Localisation: ain sefra
Répondre en citant


Culture : Édition
Parution de trois ouvrages de Ahmed Khettaoui


 
L’aisselle du navire (roman en arabe), Le troc des ténèbres (nouvelles en français), La cité des leurres (roman en arabe et traduit au français par le Pr Benadam Abdessabor) sont des ouvrages édités par Ahmed Khettaoui.

L’auteur est journaliste à la retraite, romancier, nouvelliste et poète. II débuta sa carrière dans le monde de la publication par ses œuvres primitives à travers plusieurs revues, tribunes, magazines et journaux en premier lieu en langue arabe. Après l’enseignement, il opta pour une autre carrière, le journalisme, et fait ses débuts comme reporter, puis éditorialiste, chroniqueur, rédacteur en chef, (presse écrite arabophone), pour devenir par la suite responsable, chef de département à la Radio algérienne, producteur, animateur d’émissions culturelles, littéraires. Il est élu en 1981 secrétaire national à l’Union des écrivains algériens (membre de l’exécutif 1981-1984).
Ahmed Khettaoui forgea ses écrits par une série d’éditions. A son actif, la publication de cinq romans, quatre recueils de poésie et autres nouvelles, plus d’une dizaine entre romans et recueils dans les deux langues (arabe et français). II fut plusieurs fois lauréats, eut des gratifications et fut glorifié par de multiples prix décernés par différentes institutions en diverses occasions. Venant du monde journalistique (information), il consacre, systématiquement, le reste de sa vie à la méditation et à l’écriture, avec en sa possession plusieurs manuscrits en voie de parution. Sa tempête enfantine sobre, misérable, abusive fut moins forte quand il faisait sombre, ou il ventait, grâce à une conjonction, à un soin maternel, à une faculté affectueuse, didactique endurante, défiant tout vent, ou courant opposant, misérable, diabolique, ou déviant. Dès lors, trimbalait, esseulé, cette vie à sa manière entre deux villes du Sud-Ouest algérien : Mécheria et Aïn-Sefra, ainsi que son village natal Boussemghoun, fontaine d’inspiration, d’abreuvement, d’irrigation pensive, ruminante et refuge lointain.
Aux berges de ses émotions, sa sensation, son intuition, son cheminement, il tissait ses retrouvailles jusqu’à l’âge de la puberté où il rejoint l’enseignement à un âge intempestif, juste pour les besoins familiaux. Au fil du temps, il découvrit une autre ère émotionnelle, passionnante, spirale même et comme tout jeune, passionné, doué, il s’engouffre épris par l’écriture et la lecture dans le creux de «la para-littérature» en tentant ses tentatives : proses, poésie, paroles... et devient par la suite sociétaire, adhérent en tant qu’auteur à la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) siégeant à Paris. Il restaure ses «petites pensées» d’adolescent, en dévorant les grandes œuvres des grands écrivains tels Molière, Voltaire, Victor Hugo, Charles Baudelaire, et autres… Guy de Maupassant qui préoccupe son attention au point où il s’intègre à son âme et sa moralité, de même que Gibran Khalil Gibran, le grand penseur, écrivain, poète, peintre libanais.
Nous présentons ci-après un résumé de la cinquième partie de l’œuvre de Ahmed Khettaoui : La cité des leurres… Les signes précurseurs de la soirée imminente en son imagination le stupéfiaient, avant qu’il ne donnât à ses pas le départ vers un bistrot. Larbi détecta de loin un morceau de viande de porc qui se faisait rôtir sur un feu pareil au précédent et au même endroit. Une étincelle de pensée le fait rappeler son ami Moh, qui l’avait accompagné un moment donné dans un voyage d’affaires d’El-Bayadh (ex-Géryville) à Marseille, sur un bateau de fortune, usé, dégradé.
En un court laps de temps, il brosse sa mémoire, bons souvenirs, mauvais souvenirs, et revient enfin sur ses pas face au bar. Au fond du comptoir, Zona, une jeune Méditerranéenne, est en plein ménage. Elle lui lança un sourire malicieux. II fait signe au garçon de le servir : «Un Ricard SVP.» Tous ses espoirs, ses vœux et ses souhaits se déversèrent dans sa coupe…
La mousse de ce moment éphémère et de désespoir l’attire graduellement vers un abîme, une noyade dans un verre de Ricard, et soudain, le serveur lui remit une cigarette bourrée de drogue, tout en lui chuchotant à l’oreille : «Tu sais bien d’où ça vient !» Il enfourcha la croupe de son imagination et de ses illusions, tandis que la fumée de la cigarette bourrée s’étalait pour couvrir toute l’atmosphère du bistrot. Zona qui a fini son ménage se précipite pour faire rôtir une tranche de viande de porc à son client. «C’est pour qui ce morceau de viande ?»… Le garçon lui répondit : «…Nul doute, c’est pour…», mais il se tut… «Que la malédiction frappe la sotte !!!...» rétorqua Larbi en criant à haute voix… Tous les regards se tournent vers lui, au même moment, une chanson Ef-hèmha tayera (Il l’a comprise, volante) s’élève d’une haute voix. Il s’empressa d’avaler, à sec, les gorgées restantes de sa boisson, l’absorbant, la résorbant, puis la déversant dans ces chaleurs extrêmes de midi, là où le soleil est au zénith, de même que dans son exil à lui… au-delà des comptoirs…, dans les couloirs et les galeries des bars, dans les ruelles de Barbès, dans quelques-uns de ses ascenseurs, et de ses rampes d’accès… Il déversa cet instant d’extase, de saoulerie dans le «Ricard» du moment même, sans eau…
B. Henine 




Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/09/22/article.php?sid=154937&am…



_________________
Yaa wil babaha el 3ayne essafra chehaal kanou fiha erjal.
Skype
Publicité
Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?
Ahmed Khettaoui
DERDOUR AHMED


Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 488
Localisation: Ain Séfra
Répondre en citant
L'écrivain mérite bien tous les honneurs; Un grand merci à Safia Kettou qui a su le faire.


Yahoo Messenger
Ahmed Khettaoui
Contenu Sponsorisé


Ahmed Khettaoui
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet