Ain Sefra Index du Forum
Ain Sefra
Forum de tous les safraoua
Répondre au sujet
Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
chami


En ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 3 160
Localisation: ain sefra
Répondre en citant
Il vient de nous quitter aujourd'hui à Bechar. Le grand frére de notre ami Charmant  sera enterré demain à Ain Sefra dans le cimetière de Sidi Boudjemaa après la prière du DOHER. INA LILLAH OUA INA ILAYHI RAJIOUNE.



_________________
Yaa wil babaha el 3ayne essafra chehaal kanou fiha erjal.
Skype
Publicité
Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?
Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
M Y R


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2009
Messages: 1 000
Localisation: A l'ombre du Mekther...
Répondre en citant
بســـــــــم الــله الرحمـــــــن الرحيـــــــم

كل نفس ذائقة الموت
علمنا بشديد من الأسى و الحزن  خبر رحيل أستاذنا و أخينا الحاج احمد و دة إلى جوار ربه
فأتقدم إلى اهله و ذويه و احبابه بأحر التعازي و أصدق  المواساة. رحم الله الفقيد و أسكنه فسيح جنانه و ألهم ذويه الصبر و السلوان
 

 

اللهم عبدك وابن عبدك، أنت خلقته، وأنت هديته للإسلام، وأنت قبضت روحه، وأنت أعلم بسريرته وعلانيته، جئنا شفعاء له، اللهم إنا نستجير بحبل جوارك له، فإنك ذو وفاء، وذو رحمة، وإن كان مسيئاً فتجاوز عن سيئاته، اللهم نور له في قبره، وألحقه بنبيه

  



_________________
L'homme est le seul médecin de son âme
Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
chami


En ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 3 160
Localisation: ain sefra
Répondre en citant
Habib Chami
25 min ·
https://www.facebook.com/mohammedhabibchami#



Allah yerhamou. Il a eu un enterrement qui restera gravé dans la mémoire de ceux qui étaient présents ce samedi 07 Novembre au cimetière de Sidi Boudjemaa à Ain Sefra. Chacun avait compris qu'il n’était pas le seul à respecter ce grand Homme. Hammou Abdeldjebbar était là, debout, malgré l'âge et la maladie. Les scouts de Bechar, une vingtaine, en tenue réglementaire, portaient le cercueil couvert de l’emblème national. Après la Salat funéraire, l'un d'eux a lu une oraison funèbre qui a imposé le silence et fait tomber des larmes. Beaucoup ont regretté de ne pas avoir connu El Hadj Ahmed Oudda.


Azeddine Benyakoub
6 novembre, 20:30 ·


Nécrologie A l'instant même, je viens d'apprendre le décès de mon ami et maître Hadj Ahmed Oudda. Je demande à tous ceux qui l'ont connu, apprécié sa droiture et sa hargne au travail d'avoir une pieuse pensée pour lui. A toute sa famille, je présente mes condoléances les plus attristées. Aux scouts, son autre famille, j'exprime toute ma solidarité et ma compassion. Une perte pour ses enfants et ses frères mais une perte aussi pour la culture. Un grand homme digne. Allah yerhameh.







J’aime
  Commenter   Partager


Vous aimez.



_________________
Yaa wil babaha el 3ayne essafra chehaal kanou fiha erjal.
Skype
Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
chami


En ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 3 160
Localisation: ain sefra
Répondre en citant
Radia a écrit:




Avec toute ma sympathie.

C'est avec tristesse que j'ai appris son décès.





  
  



Je suis de tout coeur avec vous !




Prions pour lui qu'il repose en paix !






Un ange prie pour toi Ahmed !




  




_________________
Yaa wil babaha el 3ayne essafra chehaal kanou fiha erjal.
Skype
Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
Charmant


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2009
Messages: 491
Répondre en citant
Adieu mon frère 

 
Ephémère est le sursis que Le Bon Dieu nous accorde sur terre quelque soit l’âge que l’on puisse atteindre !
 Jeune ou vieux la tombe à la fin nous accueille nous livrant en secret à nos actes ! Pourtant il est des vies que la mort ne peut éteindre, livrant bataille aux pouvoirs de l’oubli elles demeurent vivantes tel des rocs face à la colère de la mer ! 
Mon frère, comment t’oublier alors que matin et soir je respire ton image ! Je ne savais pourtant pas que je t’aimais tant, que le jour de ta mort j’allais être secoué par de vives sanglots qui ont apitoyés mon entourage et fait fondre en larmes tous ceux qui sont venus me consoler ! 
Ce n’est pas une mince affaire que de perdre un frère ! Il est tout ; il est le père, la mère et l’ami fidèle. Quand je suis venu au monde tu étais déjà en train de percer les mystères du savoir avec fougue je le sais à l’Ecole coranique et à l’Institution Lavigerie chez les Pères blancs ! Tes prouesses dans ces milieux te valaient le respect du Taleb et du Maître mais hélas la guerre est venue ! Elle nous a ravi le père et tari notre maigre richesse pour nous mettre face aux réalités de ces temps avares ! Très jeune tu es allé chercher du travail en risquant ta vie en veilleur de nuit à la poste pendant le couvre-feu et apporter chaque quinzaine ton petit gain à notre mère ! Dieu seul sait quel était le poids de tes sacrifices pour nous tes frères et sœurs ! De l’Ecole tu as gardé le goût de la lecture et tu l’as traîné toute ta vie durant comme une ombre ! Je t’ai vu porter avec toi dans tes déplacements pendant les vacances des cartons pleins de romans et dans ta petite chambre qu’on appelait ‘’ lbeit lghraga’’ (la chambre profonde) tu avais déjà ta bibliothèque ! Je m’en émerveillais et je me demandais à chaque fois que je te voyais lire quel plaisir se trouvait dans les pages qui t’absorbaient et de là j’ai moi-même été happé par cette passion des livres ! Merci mon frère de m’avoir traîné dans cet éden ! Merci aussi de m’avoir corrigé à chaque fois que j’ai osé devant toi parler en français ! 


Scout, on t’appelait Chef Ahmed et ce n’est pas pour rien ! Le scoutisme était tout pour toi, au-delà même de ta mort ! Tes derniers vœux furent que tu sois porté à ta dernière demeure sur des épaules scoutes et que l’emblème national et celui des scouts couvrent ton cercueil ! Ton ultime promenade dans ta ville d’accueil fut au temple ; le local où tu as longtemps milité pour la noble cause de former les jeunes et les guider dans le droit chemin selon les principes de Baden Powel et Bouras ! Tu n’avais pas de temps pour toi ni pour les tiens mon frère ! Le scoutisme coulait dans tes veines ! Et personne n’a jamais essayé de t’en dissuader même mon père. Personne ne pouvait le faire ! 


Enseignant mon frère, aussi loin que tes élèves se rappellent tu as été excellent en leur inculquant toujours l’art d’acquérir le savoir ! Et là où l’échec de notre système se révèle tu as réussi à merveille ! Ta mort, à El-Ouata, a été annoncée le matin de bonne heure après la prière par un fou, m’a-t-on dit, qui a été dans ta classe il y a quarante sept ans ; pure révélation ou coup du hasard ? Qu’importe si ton souvenir est resté vivace ! L’énorme crue de l’oued Saoura l’année dernière a remonté en surface ce que tu montrais en 1967 à ta classe des vestiges d’un temps jadis révolu ! Et là aussi c’est ton souvenir qui émerge mon très cher frère ! 


A la direction de la culture ton passage a été marqué surtout par les nombreux colloques que tu semais à travers la vallée de la Saoura comme pour la secouer de sa torpeur ! Les gens de ces cités paisibles ne t’oublieront jamais ces rencontres qui, l’espace de leurs durées à peine, chassaient la routine et redonnant vie à ces belles oasis prises entre les mâchoires du Grand Erg et les abysses de nos regs ! Tu as su hisser La Saoura très haut en chassant la poussière de son héritage culturel ! .......

Adieu mon frère !


 



_________________
«Vous pouvez arracher l’homme du pays, mais vous ne pouvez pas arracher le pays du coeur de l’homme.»
[ John Dos Passos ] - Bilan d’une nation
Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
Charmant


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2009
Messages: 491
Répondre en citant
الفراق الموحش 
 
كالغربان المولية الأدبار ...... 
سأصرخ يا أخي .... 
 إذا لم تعطيني سراجك في الليل ....  
وذراعك في الشيخوخة .... 
وسريرك في الزمهرير .... 
ولقمتك في المجاعات .... 
سأحشو مسدسي بالدمع .... 
و أملأ وطني بالصراخ.... 
إذا لم تعطيني جناحا و عاصفة .... 
لأمضي ....  
وعكازا من الخيزران لأعود .... 
ولكن يا أخي ..... 
كم كانت كلمات وداعك مغرية .... 
مغرية كزجاجة السم .... 
في راحة القائد المنهزم .... 
ولكنها قاضية ... يا أخي ... 
إنها تضرب رأسي .... 
كما تضرب الحمم جدران البركان .... 
آه يا أخي .... 
حتى الأغصان العالية ترتجف .... 
عندما أنظراليها .... 
آه لو الأيام المتوالية .... 
  
تنال من روحي و أصابعي و عيني .... 
ما تنال السكين من الثمرة .... 
و الخريف من العصيان .... 
لأمسي طفلا صغيرا بطول مدفأة .... 
لأحرق الفراق .... 
و أصنع من رماده كفنا .... 
لأمل صغير أعرفه .... 
و مزمارا حزينا .... 
لأخ عزيز ودعته ....  
آه يا أخي ....  
أنت أشد بريقا من نجمة الشمال .... 
و أحلى من عناقيد العسل ....  
القلب يخفق كالمحرمة .... 
أيتها الوحول الصافية  كعيون الأطفال .... 
أيتها الجبال المكسوة بالثلوج و الحجارة .... 
أيها النهر الذي يرافق أملي في غربته .... 
دعوني أنطفئ كشمعة أمام الريح .... 
أتألم كالماء حول السفينة .... 
فالألم يبسط جناحه الخافق .... 
و الموت المعلق في خاصرة الجواد .... 
يلج صدري كنظرة الفتاة المراهقة .... 
كأنين الهواء القارس في شتاء ....  
الوداع الموحش .... 
  
آه يا أخي .... 
كم أود أن أكون عبدا حافيا .... 
بلا أمل ولا وطن .... 
يقولون .... 
إن شعرك ذهبي ولامع أيها الحزن ....  
و كتفيك قويان .... 
كالأرصفة المستديرة .... 
لفني يا حبيبي .... 
لفني أيها الفارس الوثني الهزيل .... 
إنني أكثر حركة .... 
من زهرة الخوخ العالية ....  
من زورقين أخضرين في عيني طفلة .... 
أمام المرآة أقف حافيا و خجولا .... 
أتأمل وجهي و أصابعي ....  
كنسر رمادي تعس .... 
أحلم بأخ و أمل .... 
أسير بقدمين جريحين.... 
و الضجر ينبض في مفاصلي .... 
آه يا أخي .... 
دموعي زرقاء .... 
من كثرة ما نظرت إلى السماء وبكيت .... 
دموعي صفراء .... 
من طول ما حلمت بالسنابل الذهبية وبكيت.... 
  
فليذهب القادة إلى الحروب .... 
و العشاق إلى الغابات .... 
و العلماء إلى المختبرات .... 
أما أنا .... 
فسأبحث عن مسبحة و كرسي عتيق .... 
لأحترف حرفة الحاجب القديم .... 
على باب الحزن .... 
بعد أن أصِريت يا أخي .... 
على الوداع الموحش .... 
كم أفتقدك يا أخي الحاج أحمد ..... رحمة الله عليك . 
لطفي ودة        
  
  



_________________
«Vous pouvez arracher l’homme du pays, mais vous ne pouvez pas arracher le pays du coeur de l’homme.»
[ John Dos Passos ] - Bilan d’une nation
Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
ELBORTAL


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 86
Localisation: NAAMA
Répondre en citant
    

      Hadj Ahmed ALLAH IRRAHMAH, surement au paradis ,doit être fier de toi, Charmant ,pour cette oraison émouvante aux rythmes de la
 la douleur.On m'a tellement parlé de lui en bien, me louant ses mérites, et ceci quand il était parmi nous ,que j'avais toujours
 espéré faire sa connaissance .Dommage .La teneur de ses messages
 montre bien qu'il a les qualités d'un Saint.
           En ces temps incertains ,
        Où le DIB a peur de l'agneau ,
        Où le monde devient fou,
        Par les guerres et les humiliations,
        L'appel des anges des seigneurs
         aux cieux est une libération.

    IL appartient à cette race de seigneurs qui est en voie de
     disparition.

Bonne journée !
      



_________________
il n'y a pas plus mauvais que l'ignorance en action
Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
Contenu Sponsorisé


Le grand sage Hadj Ahmed Oudda n'est plus.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet