Ain Sefra Index du Forum
Ain Sefra
Forum de tous les safraoua
Répondre au sujet
LES ZONES HUMIDES DE LA WILAYA DE NAAMA
ELBORTAL


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 113
Localisation: NAAMA
Répondre en citant
 


Régions : CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES
Etudes sur de nouveaux sites à Naâma


Dans la wilaya de Naâma, la célébration de la journée mondiale des zones humides, relative au 2 février, a été marquée par des sorties organisées par la conservation locale des forêts et la Direction de l’environnement à travers certains sites de la wilaya au profit des scolarisés et des associations des verts.
Le programme de cette journée comporte également une table ronde organisée à la radio locale, ainsi que des exposés sur la lutte contre la désertification et une étude sur la protection contre l’ensablement, présentés et développés par les écologistes et les spécialistes de l’environnement qui ont débattu de la protection, la préservation, voire les propositions pour les sauvegarder. Notons de ce fait que sur les 1451 zones humides composées de 762 zones naturelles et 689 d’origine artificielle recensées en Algérie, la wilaya de Naâma, dispose d’une vingtaine de zones humides, dont trois sont de portée internationale classées dans la liste de Ramsar : il s’agit des palmeraies de Tiout et de Moghrar ; la crique de la station thermale de Aïn-Ouarka, et le lac d’El-Ogla de Aïn-Benkhellil. Des sites inscrits par leur valeur dans la convention de Ramsar et constituent un riche patrimoine naturel dans la région tant du côté biologique que touristique. Trois autres sites font l’objet actuellement d’études et de propositions en vue de leur classement dans la liste de Ramsar, il s’agit de la zone humide de Roudassa, Oglet Naâdja et Dhayet Souid, renfermant un rôle multifonctionnel d’intérêt écologique, économique et sociologique. Ces lieux constituent des habitats indispensables à la survie et à la conservation de toutes les espèces d’oiseaux sédentaires et migrateurs, nécessitant toutefois une surveillance accrue et une protection stricte. Par ailleurs, pour mettre un terme aux effets dévastateurs dus pratiquement à l’agressivité climatique et humaine à la fois, la wilaya de Naâma, a lancé ces dernières années des opérations de grande envergure et des montants colossaux ont été dégagés pour la protection de ces zones humides, notamment, dans les travaux de désertification, principalement conçus dans le reboisement pour faire barrage à l’avancée du désert, la conservation des dunes de sable ainsi que la protection des crues des oueds, ainsi que la protection de la palmeraie et le traitement des lacs.
B. B.

 


Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2017/02/04/article.php?sid=208741&cid=4



_________________
il n'y a pas plus mauvais que l'ignorance en action
Publicité
Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?
LES ZONES HUMIDES DE LA WILAYA DE NAAMA
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet